Grandir ensemble (extrait de l’art de naitre)

Grandir ensemble

Ensemble nous grandirons

Je guiderais tes premiers pas dans la vie

Tu me rappelleras les moments oubliés

où j’avais encore confiance

Je t’apprendrais les mots de passe

Et tu me diras les mots qui soignent

Me faire rire jusqu’aux larmes

M’émerveiller tant que tu apprends

Je te bercerais et te protègerai de tes peurs

Tu m’apprendras la résilience face à l’échec

Et tu me donneras le courage de continuer

Ensemble nous grandirons

Toi et moi

Advertisements
Posted in Uncategorized | Leave a comment

Let our links be unbroken/Que nos liens soient incassables

Let our links be unbroken

Let them be

A web of positive thoughts,

Beautiful words and bold actions

Let them be

Invisible strings of kindness

Weaving our hopes, our desires

Que nos liens soient incassables

Qu’ils soient

Cette toile de pensées positives

de jolis mots et d’actions téméraires

Que nos liens soient

Des fils invisibles de bonté

Qui tissent nos espérances, nos désires

De libérer les enfants de nos grands enfants

De la peur

Et leur donne le courage et le droit

D’être heureux et donner le bonheur

d’oser la joie et la justice

De tomber et de rebondir

Dans des futures de paix

Que nos beaux liens s’affermissent avec le temps

 

Coumba Toure

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Pourquoi j’écris pour les enfants.

Depuis l’enfance, j’ai toujours aimé lire, écrire et m’amuser à fabriquer des livres pour raconter des histoires et faire de la poésie. L’écriture était même devenue mon salut durant mes années d’adolescence – un peu comme un refuge.

J’ai commencé à écrire pour les enfants alors que je travaillais pour l’Institut pour l’éducation populaire, institut de recherche en éducation basée à Kati au Mali qui œuvre pour la transformation du système éducatif en Afrique de l’Ouest. L’IEP cherche à développer des systèmes qui permettent aux enfants de tous âges d’apprendre et de penser de façon créative, et d’apporter des changements positifs dans leur pays et dans le monde. Devenir des acteurs de changement (changemakers). Nous avions besoin de matériel éducatif pour les enfants, de livres écrits dans les langues africaines et des livres qui transmettent nos valeurs positives Africaines. Ce besoin existe bel et bien encore aujourd’hui.

J’écris et je crée afin que les enfants africains puissent avoir des livres, des films, des jouets et des jeux avec des histoires auxquels ils peuvent s’identifier. Je produis des histoires avec des images et des noms qui leur permettent d’être noirs, africains, fiers de leur patrimoine culturel, fiers de leurs parents et de leurs ancêtres, et bien entendu porter le plus grand respect aux femmes. Ainsi, il est plus important, pour moi, de proposer des solutions aux problèmes auxquels ils font face.

J’écris et je publie pour que les enfants de la Chine, de l’Europe, des Amériques du nord et du Sud puissent grandir séduits par nos visages noirs, que nos noms d’africains les fassent rêver, j’écris pour que nos histoires les plongent dans la profondeur de nos pensées et de nos traditions.

Se connaître est la première étape vers le respect de soi, connaître l’autre est la première étape vers l’empathie, le respect et l’amour.

Enfant, j’ai appris le français et plus tard l’anglais. J’ai lu Blanche-Neige et Le Petit Chaperon Rouge. J’ai été fascinée par la culture occidentale, les valeurs et les façons de penser. A partir d’un très jeune âge j’ai appris à admirer, aimer et respecter ce que je n’étais pas. Heureusement que j’ai eu d’abord la chance d’aimer et de respecter ce que j’étais et mes parents ont insisté sur cela. Malheureusement, trop souvent et trop tôt l’on nous apprend à dévaloriser tout ce qui est Africain.

Il appartient donc aux artistes africains de s’assurer que l’Afrique est entendue, aimée et respectée.

Écrire des livres pour enfants est ma contribution dans la tâche ardue de transformer les perceptions et les stéréotypes dont nous faisons encore l’objet et que nous véhiculons aussi souvent et qui sont le terreau fertile du racisme, de la déshumanisation qui permet toutes sortes d’exploitations et de violence.

Au début, j’ai écrit pour les écoles, j’ai raconté des histoires et lu des textes créés photocopiées et distribuées aux élèves. Peu de temps après, j’ai publié mon premier livre, Les jumeaux de Diyakunda.

Mon éditeur Fatou Ndiaye Sow, une héroïne méconnue, une géante invisible, m’a présenter à Jane Cortez  puis emmené à  à New York University, Yari Yari Pamberi à la rencontre des femmes Africaines écrivaines, puis est elle décédée juste après –j’ai compris que je n’avais pas d’autre choix que de prendre le relais et de publier des livres pour enfants. Je suis encore ses pas et je compte aller plus loin, créer un environnement lettré pour les écoles, créer des jeux, des films et des dessins animés.

Aujourd’hui, je célèbre la publication de mon premier livre en anglais, Bama’s Twins, avec des peintures et des illustrations de Sidy Seck et une traduction par Yeshika Weerasekera. Auparavant, le livre Les Jumelles de Bama était en français et en Bama ka Filaniw en langue Bamanan.

Mon prochain livre, Twins of Diyakunda, a déjà été publié en français et en wolof. Une version anglaise de ce livre est actuellement en préparation avec des illustrations de Inse Armah. Il sera assez incroyable…

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Timbuktu, Abderrahmane Sissako

Timbuktu, un film de Aderrahmane Sissako

Timbuktu, la musique est belle, les hommes sont beaux, les femmes n’en parlons pas, elles sont extraordinaires leur force et leur fierté crève l’écran.

La question des enfants reste pendante jusqu’à la fin. Quel avenir pour les enfants de Timbuktu ? Dans le film comme dans la réalité, je me suis sentie interpellée et j’ai pu fermer les yeux quand l’image était trop dure. Je chemine encore avec mes questions.

Timbuktu montre ce qui se passe quand la religion est utilisée comme justificatif par des groupes d’intérêt politiques armés.

Un seul bémol, l’esclavage qui sévit encore fort dans cette zone est invisible dans le film. J’espère qu’il sera le sujet d’un prochain film.

Merci Abderrahmane Sissako pour ce beau cadeau. Félicitations pour le travail et pour le courage.

Un film à voir absolument.

Timbuktu, A movie by Abderrahmane Sissako

Timbuktu, the music is beautiful, the men are handsome, the women are extraordinary their strength and sense of pride jump out of the screen.

For the children the question remains until the end. What does the future hold for the children of Timbuktu? In the movie as in reality, I felt challenged and I had the option to close my eyes when the image was too harsh.

Timbuktu, shows what happens when interested and armed political groups use religion for justification.

On the downside, slavery still very present this region seem invisible in the movie. I hope it is a subject for a movie in the near future.

Thank you Abderrahmane for this beautiful gift, congratulations and amazing work and for your courage.

Timbucktu A drama film everyone must see.

http://en.wikipedia.org/wiki/Timbuktu_(2014_film)

https://www.ashoka.org/fellow/ibrahim-ag-idbaltanat

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/ibrahim-ag-idbaltanat-le-combattant-de-la-liberte_1622205.html

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Singularity University, the future of education, and the evolution of search: A Q&A with Ray Kurzweil

Posted in Uncategorized | Leave a comment

http://www.doppiozero.com/materiali/why-africa/why-africa-0

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Why Africa

Why Africa?
Why Africa?
For the African in each of us
For the beginning that still matters
For the respect we pay to our mothers
Because of endless and beautiful rich lands
Because of old grains nourishing generations yet to be born
Because of healing waters washing new and old sores.

Why Africa?
For youth, for vibrancy
For a never ending and wise melody
For daring to make changes again
Because of eyes opening colors
Because of beauty that forces you to look again
Because of diversity that make you even shiver.

Why Africa?
For the free sun caressing us from head to toe
For the music recalling all souls back to heaven
For cultivating children addiction for freedom
Because of all that is left in her-story to be told
Because of lullabies eternally recreated for the new baby
Because of the rhythm that wake your desire.

Why Africa?
For the gifts we learn to pay forward
For the families with no blood to tie them down
For new life within every life
Because of the creation of new meanings
Because reparation needs to be bold
Because bombs and virus have wings now.

Why Africa ?
For slavery and the festering of old pain over looked and unhealed
For taming the shame and mending broken link of humanity
For colonial roots of destructions
Because of what can never be stolen
Because of rebirth that is bound to happen
Because there are hungers that cannot be fed.

Why Africa?
For the dawn of new days
For shared joy unbound
For Justice
For Justice
For Justice
and Peace

Posted in Uncategorized | Leave a comment