Pourquoi j’écris pour les enfants.

Depuis l’enfance, j’ai toujours aimé lire, écrire et m’amuser à fabriquer des livres pour raconter des histoires et faire de la poésie. L’écriture était même devenue mon salut durant mes années d’adolescence – un peu comme un refuge.

J’ai commencé à écrire pour les enfants alors que je travaillais pour l’Institut pour l’éducation populaire, institut de recherche en éducation basée à Kati au Mali qui œuvre pour la transformation du système éducatif en Afrique de l’Ouest. L’IEP cherche à développer des systèmes qui permettent aux enfants de tous âges d’apprendre et de penser de façon créative, et d’apporter des changements positifs dans leur pays et dans le monde. Devenir des acteurs de changement (changemakers). Nous avions besoin de matériel éducatif pour les enfants, de livres écrits dans les langues africaines et des livres qui transmettent nos valeurs positives Africaines. Ce besoin existe bel et bien encore aujourd’hui.

J’écris et je crée afin que les enfants africains puissent avoir des livres, des films, des jouets et des jeux avec des histoires auxquels ils peuvent s’identifier. Je produis des histoires avec des images et des noms qui leur permettent d’être noirs, africains, fiers de leur patrimoine culturel, fiers de leurs parents et de leurs ancêtres, et bien entendu porter le plus grand respect aux femmes. Ainsi, il est plus important, pour moi, de proposer des solutions aux problèmes auxquels ils font face.

J’écris et je publie pour que les enfants de la Chine, de l’Europe, des Amériques du nord et du Sud puissent grandir séduits par nos visages noirs, que nos noms d’africains les fassent rêver, j’écris pour que nos histoires les plongent dans la profondeur de nos pensées et de nos traditions.

Se connaître est la première étape vers le respect de soi, connaître l’autre est la première étape vers l’empathie, le respect et l’amour.

Enfant, j’ai appris le français et plus tard l’anglais. J’ai lu Blanche-Neige et Le Petit Chaperon Rouge. J’ai été fascinée par la culture occidentale, les valeurs et les façons de penser. A partir d’un très jeune âge j’ai appris à admirer, aimer et respecter ce que je n’étais pas. Heureusement que j’ai eu d’abord la chance d’aimer et de respecter ce que j’étais et mes parents ont insisté sur cela. Malheureusement, trop souvent et trop tôt l’on nous apprend à dévaloriser tout ce qui est Africain.

Il appartient donc aux artistes africains de s’assurer que l’Afrique est entendue, aimée et respectée.

Écrire des livres pour enfants est ma contribution dans la tâche ardue de transformer les perceptions et les stéréotypes dont nous faisons encore l’objet et que nous véhiculons aussi souvent et qui sont le terreau fertile du racisme, de la déshumanisation qui permet toutes sortes d’exploitations et de violence.

Au début, j’ai écrit pour les écoles, j’ai raconté des histoires et lu des textes créés photocopiées et distribuées aux élèves. Peu de temps après, j’ai publié mon premier livre, Les jumeaux de Diyakunda.

Mon éditeur Fatou Ndiaye Sow, une héroïne méconnue, une géante invisible, m’a présenter à Jane Cortez  puis emmené à  à New York University, Yari Yari Pamberi à la rencontre des femmes Africaines écrivaines, puis est elle décédée juste après –j’ai compris que je n’avais pas d’autre choix que de prendre le relais et de publier des livres pour enfants. Je suis encore ses pas et je compte aller plus loin, créer un environnement lettré pour les écoles, créer des jeux, des films et des dessins animés.

Aujourd’hui, je célèbre la publication de mon premier livre en anglais, Bama’s Twins, avec des peintures et des illustrations de Sidy Seck et une traduction par Yeshika Weerasekera. Auparavant, le livre Les Jumelles de Bama était en français et en Bama ka Filaniw en langue Bamanan.

Mon prochain livre, Twins of Diyakunda, a déjà été publié en français et en wolof. Une version anglaise de ce livre est actuellement en préparation avec des illustrations de Inse Armah. Il sera assez incroyable…

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s